J’ai longtemps cru que les Moai n’était que des bustes. Monumentaux, et certes issus d’une civilisation disparue, mais surtout des effigies sans bras, ni corps, ni jambes.

J’avais tout faux. Y’a pas à dire, une fois qu’on l’a vu, on le croit.

N’empêche, ça me donne encore plus envie d’y aller, sur l’île de Pâques.