Me and my bookface

Ah… Mes rapports quelque peu tumultueux avec Facebook… Je dois bien avouer qu’ils ne sont pas toujours faciles à suivre.
Dès les premières utilisations, j’ai apprécié ce site plutôt convivial et clair, moins intrusif qu’un coup de fil ou un mail : quelques secondes suffisent pour partager avec tous ses proches son état du moment, pour leur faire découvrir une page utile, agréable ou amusante, pour leur communiquer une information importante… A priori, un vrai apport par rapport à d’autres modes de communication. On pose son petit message, et on laisse les amis lire – ou pas -, commenter – ou pas. Chacun fait ce qu’il veut, et il y a toujours une petite note à découvrir ou à écrire sur ce grand tableau d’affichage, diantrement accueillant.
Sauf que… forcément, rien n’est parfait. Et c’est d’autant plus vrai quand les concepteurs décident de complexifier les réglages, avec comme objectif avéré de décourager les utilisateurs de protéger leurs informations.
Et tout d’abord, histoire de vous faire fulminer un peu, quelques nouvelles des plus désagréables :
Tout ce que vous publiez sur Facebook devient la propriété (sous licence) de… Facebook ! Et fermer votre compte n’y changera absolument rien : en agréant aux conditions générales, vous avez fait cadeau à M. Zuckerberg – et à toutes les applications tierces auxquelles vous avez accordé un droit d’accès – non seulement de vos données personnelles – identité, coordonnés, préférences (tous ces «J’aime» sur lesquels vous cliquez sans vraiment y réfléchir, vous croyez qu’ils servent à quoi et à qui ?) – mais aussi du contenu de vos publications, qu’il s’agisse de vos statuts, vos articles, ou vos photos. Droit à l’oubli – vous n’avez pas pu empêcher qu’on mette en ligne cette photo de vous, monsieur, déguisé en prostipute, de vous, madame, bourrée comme un coin coing breton, ou de vous, mademoiselle, embrassant goulûment votre futur-ex-boss à la fête de la boite – ? Pincez-vous, vous rêvez ! Grâce à Facebook et à ses clients, tout reste d’une manière ou d’une autre gravé dans le marbre, et il n’est pas en votre pouvoir d’y changer quoi que ce soit !
Les groupements d’utilisateurs ont eu beau lutter, il reste toujours de nombreuses fonctions enfreignant votre droit à une vie – un minimum – privée qui sont activées par défaut dans votre compte Fcbk. Par exemple, si vous n’allez pas décocher des options enterrées dans les sous-menus obscurs de vos paramètres, vos statuts sont géolocalisés et vos publications apparaissent dans les moteurs de recherche… Vous avez dit «respect de l’intimité» ? Ce mot n’existe pas dans le joli monde bleu et blanc de Face-de-bouc, comme sur la plupart des sites !
Parce que soyons bien clairs, et disons-le une fois pour toute : toute donnée non cryptée (ou dont l’aspect privé ne vous est pas garanti) que vous accepterez de publier (que le mot est bien trouvé !) sur la grande toile mondiale y vivra sa vie propre et empruntera des chemins insoupçonnés, de préférence pour vous revenir en pleine poire quand vous vous y attendez le moins !
A ce grand problème, une solution simple : ne rien diffuser sur le net. Fausse bonne idée : vous avez une vie en ligne malgré vous, à travers les photos des uns et les commentaires des autres. On vous tague sur des clichés ici, on vous cite là… Le meilleur moyen, quand on ne peut pas tout contrôler, reste de garder un œil sur ce qui se trame, et de choisir avec soin les informations et contenus que l’on diffuse. Un peu de bon sens, bon sang ! A l’instar de la reine d’Angleterre, deux sous de jugeote vous éviteront bien des déboires et des tracas.

*[![](http://res.cloudinary.com/virujinii/image/upload/v1439309255/Caption-this-picture_dqxfqq.jpg "J'aime le karaoke !")](http://res.cloudinary.com/virujinii/image/upload/v1439309255/Caption-this-picture_dqxfqq.jpg)Tu t’es vu quand t’as bu ? Et le comble, c’est ton haleine de fennec !*
* *
P.S. : une petite astuce pour ne pas laisser au grand manitou le bénéfice de ce que vous faites : plutôt que de créer du contenu (photos, articles ou autre) sur BaceFook, faites-le sur votre propre site ou ouvrez un blog, et servez-vous de FB uniquement pour le partager !
Info-grr de dernière minute : je découvre en explorant FB que des paramètres ont **encore** changé : par défaut, [les moteurs de recherche](http://www.facebook.com/settings/?tab=privacy§ion=applications&field=public_search&h=47394901e28ee65285e63fb656969edc) peuvent maintenant trouver votre profil (ce qui reste irréductiblement public quand vous avez activé le plus haut niveau de confidentialité possible)… Bien, bien pire, les applications auxquelles vos amis sont inscrits [**ont accès à vos données personnelles**](http://www.facebook.com/settings/?tab=privacy§ion=apps&h=47394901e28ee65285e63fb656969edc) s’ils ne décochent pas une à une les « informations accessibles par l’intermédiaire de vos amis ». Voilà qui m’énerve passablement!