"Livres anciens"

C’était une librairie, laissée à l’abandon pendant des décennies,cachée derrière sa palissade hideuse en plein coeur de la ville. On dit que le propriétaire, persuadé que son fils reviendrait d’outre-atlantique pour reprendre son commerce, avait toujours refusé de la vendre en dépit de la valeur de l’emplacement. C’est à son décès seulement que l’endroit fut cédé, puis renové.

Mon seul regret ? Qu’on n’y trouve plus de « livres anciens » ni « modernes »…