That's how I like it


Tags


That's how I like it

J'ai faim !

28th April 2011

On n’a jamais trop de vingt doigts. Ça vaudrait presque le don d’ubiquité (tiens, je me demande si ça diviserait aussi l’inspiration par deux …) !
Ça me fait tout bizarre de pouvoir faire trois choses à la fois ; mais aux grands maux les grands remèdes, il me fallait bien un acolyte (alcoolique !?) pour enfin briser ces presque quatre mois de silence. Il se prête au jeu de la dictée magique pendant que j’anéantis les plis de ses pantalons d’une main vengeresse mais juste. Je l’en remercie, je lui fais même des キス (regardez pas, hein !), et lui donne le droit bien mérité d’insérer ses commentaires où il le souhaite (non, pas ici, mais regardez un peu plus haut). Me voici donc de retour.

Merci de ne pas m’avoir boudée, oh gentil lecteur, et pour ta peine (méheu … j’ai oublié de repasser une jambe), je m’en vais te révéler une recette de mon cru, goûtée et approuvée par icelui qui me fait l’honneur de me prêter ses didis de fée (et en bépo, en plus !). Hum hum… Voici comment préparer de savoureux… muffins à la betterave ! Je sais. Y a pas moins glamour que la betterave comme légume. C’est pourtant un tubercule rigolo, coloré et sucré avec lequel on se réconciliera à condition de l’acheter cru et de le faire cuire une bonne trentaine de minutes à la vapeur avant de lui faire la peau (c’est trop marrant de se retrouver rose de la paume aux coudes. Je sais, un rien m’amuse.) Et puis, je vous assure qu’associé au parmesan, il a de quoi vous faire fondre les papilles. Pas convaincu(e) !? OK, je vous la refais : non seulement leur couleur épatera la galerie, mais en plus vos convives ne trouveront pas la recette ailleurs qu’ici, et ne risqueront pas les dérangements mineurs mais néanmoins très gastriques d’autres mets plus exotiques mais nettement moins bons. Ça ne vous dit toujours pas ? Même pas cap’ ! Nan je vous dis, vous n’oserez pas. Laissez tomber. Si vous êtes encore là, c’est pour la recette. Alors la voici :
Pour faire quatre gros muffins betterave-parmesan, il vous faut :

  • 200g de betterave cuite
  • 50g de parmesan, de préférence fraîchement râpé
  • 10cl d’huile
  • un œuf
  • 125g de farine
  • 1 sachet de levure.

Ajouter le parmesan râpé et l’œuf, et mélanger à nouveau
Ajouter la farine et la levure et mélanger encore (si si, j’insiste).
Préchauffer le four à 180°C.
Répartir le contenu du mixeur dans quatre moules à muffins.
Enfourner une bonne trentaine de minutes.
Déguster. Pas tout de suite, vous allez vous brûler ! Attendez 5 bonnes minutes ! N’oubliez pas de laisser un commentaire : délicieux ? Vomitif ?

J’arrive au terme de ma séance de repassage/rédaction de post à quatre mains. Il ne me reste donc plus (qu’un T-shirt à repasser) qu’à vous saluer bien bas et à espérer que vous serez nombreuses et nombreux à vous lancer dans cette aventure culinaire sucrée-salée. Si vous êtes sages, je vous raconterai comment réaliser en moins de dix minutes un délice nippon (le premier qui fait un jeu de mot débile ou une référence déplacée à la radioactivité risque fortement de se manger une betterave – crue), j’ai nommé l’omelette sucrée ou tamagoyaki. L’auteur de ces lignes peut en témoigner, c’est bon, tout simplement.
– Alors, ça t’a fait quoi de m’avoir donné un gros coup de pouce pour remettre le pied à l’étrier de mon blog ?
(Il sirote son thé bouillant en souriant mais sans dire un mot. Il ne lâchera rien, le bougre.)
Il ose prétendre que pour une fois, il a été utile à quelque chose. Même pas vrai. Mais je ne le dirai pas, car il le sait : cet homme est une perle. Et en plus, il prend de zolies photos de choses qui se mangent. La preuve :

admin
AUTHOR

admin

0