Ephémères...

Face au temps qui passe je ne peux pas grand chose ; alors pour faire durer la beauté d’un doux présent – merci pour cette surprise touchante, mon cher-et-tendre – , j’en capture la couleur et la forme pour les préserver virtuellement.

Je me sais à peine moins éphémère que ces jolies fleurs : un jour – le plus lointain possible ! – viendra où tout comme elles, je me fanerai, me flétrirai et retournerai à la terre.
C’est justement parce que le temps, insaisissable, nous file entre les doigts qu’il est *essentiel *de profiter au mieux de tout ce que la vie nous offre, à chaque instant. La tristesse, à petite dose, fait partie intégrante du bonheur ; les meilleurs moments s’envolent toujours bien trop vite…
Et parce qu’être heureux est un état d’esprit, n’oubliez pas que «Vivre, c’est non pas attendre que l’orage passe, mais apprendre à danser sous la pluie.»

!