That's how I like it


Tags


That's how I like it

Curiosity...

25th June 2012

(pour ceux qui connaissent ce proverbe anglo-saxon, aucun chat n’a été maltraité durant l’écriture de cet article. Promis. Juré.)

J’ai craqué. J’avais trop envie de savoir si j’écris dans le vide, ou si on me lit encore, et malheureusement les commentaires sont ici trop rares pour que je puisse juger de l’audience de mon blog.

Ô lecteur, lectrice, quand tu me laisses un petit mot, je suis toute chose, mes joues rosissent : you made my day! Mais quand la boite à commentaires reste vide, alors j’attends tristement un quelconque signe de vie de ta part.

Je ne veux pas te pister, gentil lecteur, et aussi respecter ta liberté de surfer, adorable lectrice. Aussi, j’ai oté depuis un moment déjà tout script susceptible de contrevenir à ces principes, dont Google analytics, le méchant mouchard. Ce fut donc pour moi le silence radio pendant de longs mois…

Puis au détour d’une conversation avec Bob, il m’a gentiment indiqué que je pouvais utiliser Piwik, qui présente deux avantages : il est open-source, et comme je l’installe sur mon propre hébergement, les données restent stockées sur place, bien confidentiellement, au lieu de finir sur les serveurs d’une tierce partie (Facebook, Google, ou une des nombreux sociétés de pub qui vivent vampiriquement de la revente de vos données personnelles).

Après quelques déboires et l’aide toujours précieuse de mon très cher Vincent, la bestiole est paramétrée. Et comme je pense à vous, mes lecteurs et trices chéries-chéris, elle sait reconnaître votre volonté de ne pas être pistés, Do Not Track en langage familier. Vous ne connaissez pas ? C’est cette option dans votre navigateur qui vous permet de dire à un site web que vous ne voulez pas être suivi(e) dans vos activités sur la toile. Toutes les pages ne respectent pas encore ce standard – la mienne si, na voilà – mais on peut espérer que ça viendra.

Je vous rassure, j’anonyme votre adresse IP, et je ne cherche pas à tout savoir de vous ! Ce qui m’intéresse, c’est si vous êtes nombreux, ce qui vous a plu, et aussi d’où vous venez (croyez-le ou non, mais j’ai des lecteurs sur tous les continents !). Et, cerise sur le gâteau, la requête qui vous a amené sur mon blog. Si vous allez faire un tour dans ma bloglist, vous découvrirez que presque tous ceux qui y sont mentionnés rédigent une rubrique assez cocasse sur le sujet. Pour l’instant, je n’ai pas encore assez de mots ou d’expressions clés assez bizarres pour faire de même, mais j’ose espérer que ça viendra ! Je me suis déjà fait troller, alors y’a pas de raison que ça, ça n’arrive pas…

admin
AUTHOR

admin

0